mai 2017 / Marion Guerrero et la promotion 2018 travaillent le songe d'une nuit d'été

mai 2017 / Marion Guerrero et la promotion 2018 travaillent le songe d'une nuit d'été

Le songe d’une nuit d’été. 
Cette pièce me hante depuis des siècles. Quelque chose me fascine. 
Je me suis toujours dit que je ne la monterai jamais.
Je me suis dit que tout avait été fait. Et bien fait. Et mal fait.
Je me suis dit à quoi ça sert de rajouter la mienne ?
Tout a été dit.
Alors quand Gildas m’a proposé ce stage, je me suis dit je vais le faire.
Oui je sais, cette logique peut surprendre. 
C’est juste que, parfois, il ne faut pas trop réfléchir. 
Ou plutôt si, mais au bon moment. C’est en ce moment le bon moment.
Nous réfléchissons beaucoup.
On fait le nôtre. C’est notre Songe.
Et j’espère qu’il ne ressemblera qu’à nous.

Marion Guerrero

 

 

Retour